Société Générale : Exercice 2009, une année de transition

Société Générale : Le Conseil d’administration de Société Générale s’est réuni le 17 février 2010, pour arrêter et commenter l’exercice 2009 ...

Publié le

Le Conseil d’administration de Société Générale, qui s’est réuni le 17 février 2010, a arrêté les comptes du Groupe pour l’exercice 2009 avec un Résultat Net Consolidé Part du Groupe de 0,68 milliard d’euros (0,22 milliard d’€ au quatrième trimestre).

2Société Générale : Les 4 priorité du groupe en 20102

Prenant acte de la gestation en cours d’un nouvel environnement économique et bancaire, Société Générale a retenu 4 priorités :

 Maintenir un niveau d’engagement élevé auprès de ses clients, notamment en France où, dans une année de récession, le Groupe fait croître ses crédits àl’économie de +3,1%. Société Générale dégage ainsi, dans ses différents métiers, des performances commerciales globalement satisfaisantes : près de 100 000 nouveaux comptes àvue ouverts àdes particuliers en France, croissance des revenus de +2,0% sur les Réseaux France, bonne résistance des Réseaux Internationaux, gains de parts de marché en Banque de Financement et d’Investissement.

 Repositionner les métiers les plus directement touchés par la crise : dispositif de banque de détail en Russie, implantations périphériques en crédit àla consommation, gestion d’actifs avec la création d’Amundi en joint-venture avec Crédit Agricole, réduction des risques de la Banque de Financement et d’Investissement.

 Faire évoluer ses instances managériales et renforcer sa structure financière notamment en conduisant avec succès une augmentation de capital de 4,8 milliards d’€ àl’automne 2009.

 Poser les jalons d’un plan de transformation profond de l’entreprise, rendu nécessaire par la crise et les exigences nouvelles qui vont peser sur le secteur bancaire.

2Société Générale : en 2009 la crise s’est fait sentir de façon significative2

 Le coà»t du risque des activités commerciales s’élève sur l’année à4,4 milliards d’€. Il a augmenté significativement sur la clientèle de petites et moyennes entreprises en France et dans les pays émergents mais reste àdes niveaux remarquablement bas sur la clientèle de particuliers français et sur les grandes entreprises multinationales.

 4,3 milliards d’€ de pertes, décotes et provisions, essentiellement dues àla dégradation de l’[a[immobilier]a] résidentiel américain, ont été enregistrées en 2009 sur certains actifs acquis par la Banque de Financement et d’Investissement entre 2005 et 2007.

Le Conseil d’administration a décidé de proposer àl’Assemblée générale un dividende de 0,25 € par action au titre de l’exercice 2009. Il a également décidé de proposer le paiement du dividende en actions nouvellement émises.

2Société Générale : Bilan chiffré, exercice 2009 !2

Résultat Net Part du Groupe de 0,68 Md €,

Année de transition : adaptation du dispositif et réduction du profil de risque,

[(
 Revenus des métiers : 24,9 Md € (+26,8% vs 2008)
 Coefficient d’exploitation : 72,6%
 Coà»t du risque : 117 pb
 Ratio Tier 1 (Bâle II) : 10,7% dont 8,4% de Core Tier 1
 Bénéfice net par action : 0,45 € (vs 3,20 € en 2008)
 Dividende proposé : 0,25 € par action (vs 1,2 € par action en 2008)
 Option de paiement du dividende en action.

)]

banqueSociété Généraleactu_banque_BMrésultat banquedividendeexercice 2009bilanrésultat exploitation

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également