Taux des crédits immobiliers sur novembre : la hausse s’accélère, les 3% désormais en ligne de mire

Bien que les taux des crédits immobiliers proposés aux particuliers ne soient pas directement liés aux taux directeurs de la BCE, une corrélation, de tendance (hausse/baisse) uniquement, existe entre ces deux taux. La récente hausse des taux de la BCE de 75 points de base donne une impulsion haussière supplémentaires aux taux des crédits immobiliers. L’environnement économique incertain, ajouté aux risques financiers liés aux rénovations énergétiques, poussent les banque à prendre des marges plus élevées et à réduire l’octroi de crédits aux dossiers les moins risqués à terme. La prise en compte du DPE du bien immobilier visé est, par exemple, pris en considération par de plus en plus de banques. Jusqu’alors les banques n’accordaient que peu d’importance au bien financé, et n’appliquaient même pas un taux plus élevé lorsque l’acheteur surpayait son bien (prix par rapport à la moyenne du quartier).
Taux de crédits immobiliers

Les différents baromètres et autres indicateurs repris par les médias sont des taux fixes de crédits immobiliers hors assurance emprunteur. Ces taux publiés ne sont donc jamais ceux auxquels les acheteurs vont emprunteurs. Il convient d’ajouter un minimum de 0,45%. Ce tableau reprend la moyenne des données publiées par les courtiers, à laquelle est ajoutée un taux de 0.45% correspondant au taux moyen de l’assurance emprunteur afin d’aboutir sur un TAEG évocateur pour les emprunteurs.

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers (TAEG) - Données actualisées au 02/11/2022

Durées de crédit
Taux élevés (15% apport)
Taux moyens (30% apport)
Taux faibles (50% apport)

7 ans
1,96 %
1,85 %
1,75 %

10 ans
1,90 %
1,86 %
1,82 %

15 ans
2,66 %
2,15 %
2,03 %

20 ans
2,93 %
2,36 %
2,23 %

25 ans
3,48 %⚠️Taux supérieur au seuil de l’usure de 3.05%
2,46 %
2,42 %

(*) Mise à jour effectuée le 02/11/2022 . Taux assurance incluse d’un taux moyen d’assurance emprunteur de 0.45%. Taux moyens de marché (avec 30% d’apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

.infogram-embed max-width:95%

Seuils de l’usure

Repères Taux IntérêtsTaux d’usure pour les particuliers (applicables en T4 2022) (1)Taux maximum pour un crédit immobilier (Plus de 75.000€ empruntés)Taux d’usure crédit d’une durée de moins de 10 ans3.03%Taux d’usure crédit d’une durée de moins de 20 ans3.03%Taux d’usure crédit d’une durée de 20 ans et plus3.05%Taux d’usure crédit relais3.40%Taux d’usure crédit à taux variable2.92%

(1) source des taux : Banque de France

Analyse du courtier Le Partenaire

En ce mois de novembre 2022, les températures sont plutôt clémentes alors que l’on assiste à un pic de chaleur important au niveau du baromètre des taux de crédits immobiliers qui a encore subi une forte augmentation sur l’ensemble des profils emprunteurs. Au niveau national, les futurs emprunteurs vont pouvoir emprunter ([NDLR : il s’agit là de taux hors assurance emprunteur]) à partir de 1,30 % sur 10 ans jusqu’à 2,35 % sur 25 ans. Cette surchauffe impacte plus de 50 % des dossiers tout emprunteur confondu.

Pour les primo-accédants avec un profil excellent, une augmentation de taux de 0,27 % sur 15 ans, de 030 % sur 20 ans et de 0,20 % sur 25 ans. Pour les profils excellents (hors primo-accédants), une augmentation de taux de 0,10 % sur 10, de 0,15 % sur 15 ans, de 0,09 % sur 20 ans et de 0,05 % sur 25 ans.

On note que le marché de l’immobilier dans certaines régions est au point mort. La fin d’année risque d’être catastrophique, si le gouvernement ne délie pas cet imbroglio : hausse des prix de l’immobilier + hausse des taux directeurs + hausse des taux bancaires - stagnation du taux d’usure ! Les professions des agents immobiliers ainsi que les courtiers ne peuvent plus travailler dans de bonnes conditions mais surtout n’ont plus de réponses à apporter aux milliers de Français dans l’attente de leur projet de vie.

Immobilier : la baisse des prix est enclenchée, mais toujours pas le signe d’une crise immobilière en vueCrise immobilière en vue ? Personne n’y croit plus vraiment. (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.comCela fait désormais plusieurs semaines que la tendance baissière du marché de l’immobilier est enclenchée, mais les indicateurs publiés dans les médias, souffrent d’un effet retard trompeur. Le marché immobilier est en baisse ? Ce n’est toujours pas vraiment officiel.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.