Réforme des retraites de 2023 : qui est concerné ?

Réforme des retraites : tout et son contraire

Ce qui est bien, c’est que l’on peut trouver un peu tout et n’importe quoi sur les médias concernant la réforme des retraites 2023. Et pour cause, à ce stade, personne ne sait encore quelle sera exactement son impact ! Si Emmanuel Macron s’est dit récemment favorable à un allongement de la durée de cotisation, avec un recul de l’âge légal de la prise de retraite à 64 ans, jusqu’en 2027, puis à 65 ans à l’horizon 2031, les Français concernés par cette réforme aimeraient bien être avertis au plus tôt. Alors serez vous concerné par la réforme des retraites 2023 ?
Réforme des retraites de 2023

Les discussions et négociations autour de cette nième réforme des retraites vont débuter cette fin 2022 et pourraient aboutir en 2023. Mais rien n’est certain. Ce qui est certain est que tous les médias évoquant encore la retraite universelle indiquent de fausses informations. Cette réforme des retraites ne vise plus le système universel, mais uniquement un bricolage de plus afin que le système ne fasse pas faillite trop tôt.
Qui est concerné par la réforme des retraites de 2023 ?

Toutes les générations nées à partir de 1961 seront soumises à cette réforme des retraites 2023. Les premières générations moins que les autres, puisque le recul de l’âge légal augmente au fil des années. Si l’on part sur l’hypothèse d’un âge légal de départ à la retraite à 64 ans, avec 4 mois d’ajout de cotisation par an, ce sont les dernières indications fournies à ce jour (fin octobre 2022) pour atteindre les 65 ans en 2031, cette réforme des retraites, algébriquement cela donne le tableau suivant :

Evolution de l’âge légal de départ en retraite
Annéesâge légal de départ en retraite

2023
62 ans et quatre mois

2024
62 ans et huit mois

2025
63 ans

2026
63 ans et quatre mois

2027
63 ans et huit mois

2028
64 ans

2029
64 ans et quatre mois

2030
64 ans et huit mois

2031
65 ans

Et en nombre de trimestres cotisés... Pour une retraite de base à taux plein.

Retraite à taux plein (si âge légal de la retraite passe à 64 ans)

Année de naissanceNombre de trimestres exigés

1955 à 1957
166 (41 ans et 6 mois)

1958 à 1960
167 (41 ans et 9 mois)

1961 à 1963
168 (42 ans)

1964
169 (42 ans et 3 mois)

1965
170 (42 ans et 6 mois)

1966
171 (42 ans et 9 mois)

1967
172 (43 ans et 3 mois)

1968
173 (43 ans et 6 mois)

1969
174 (43 ans et 9 mois)

1970
175 (44 ans)

1971
176 (44 ans et 3 mois)

1972
177 (44 ans et 6 mois)

1973 et au-delà
178 (43 ans et 9 mois)

Emmanuel Macron se dit ouvert à un report de l’âge légal du départ à la retraite à 64 ans en cas d’allongement de la durée de cotisation. Le chef de l’État s’était engagé pendant la campagne présidentielle à décaler l’âge légal de départ de 4 mois par an, pour atteindre 65 ans "à horizon 2031". Ainsi, le Président s’est dit mercredi sur France 2 "ouvert" à un report de l’âge légal du départ à la retraite à 64 ans, et non 65 ans comme il s’y était engagé lors de la campagne présidentielle, en cas d’allongement de la durée de cotisation. "Si certains (partenaires sociaux, ndlr) sont prêts à s’engager et à dire : nous, on ne veut pas aller jusqu’à 65 ans, mais en contrepartie, si vous faites ce geste, on est prêts à travailler un peu plus de trimestres - parce qu’il y a d’autres façons de faire, c’est pas que l’âge légal, c’est travailler un peu plus de trimestres -, moi je suis ouvert", a déclaré le chef de l’État.
Un décalage de 4 mois par an

Reprenant sa promesse de campagne, Emmanuel Macron a affirmé avoir reçu "le mandat de nos compatriotes" de "décaler l’âge légal de départ de 4 mois par an", aujourd’hui fixé à 62 ans et qui serait relevé "à partir de l’été 2023" pour atteindre 65 ans "à horizon 2031". Une concertation sur la réforme des retraites a toutefois été ouverte par le gouvernement début octobre avec les syndicats et le patronat, et doit "finir pour la fin d’année", a-t-il rappelé. "Il y a une concertation, mais pas pour ne rien faire, donc si en plus dès 64 ans on allonge les trimestres, moi je suis tout à fait ouvert mais il faut aussi que tout le monde s’engage", a-t-il insisté.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.