Evolution Vie / Aviva Multi Bonus 2017 : pour booster votre fonds euros sur 2016 et 2017 !

Vous trouvez que les rendements des fonds euros sont trop bas ? Vous n’avez sans doute pas fait le bon choix de contrat ! A plus de 3% de rendement brut sur 2015, le contrat Aviva figure parmi les meilleurs du marché. Et encore, les épargnants peuvent obtenir bien plus ! En investissant une partie de leur capital sur des unités de compte, ils peuvent obtenir un bonus multiplicateur de rendement sur la partie investie sur le fonds euros. Détails.

Publié le  à 0 h 0

Après avoir servi un taux de rendement 2015 de son support en euros de 3,08 % (nets de frais de gestion et hors prélèvements sociaux et fiscaux), Évolution Vie a vu la mise en place d’un bonus de rendement sur son support en euros conditionné à un investissement en unités de compte non garanties en capital. Cette opération Aviva Multi Bonus a été reconduite pour l’année 2016 et 2017 !

2AVIVA MULTI BONUS 2017, POUR CHERCHER À FAIRE FRUCTIFIER VOTRE ÉPARGNE2

Cette offre originale permet d’augmenter les rendements 2016 et 2017 du support en euros d’Évolution Vie de +20 % à +35 % selon l’option choisie (au prorata temporis de l’année en cours).

Aviva Multi Bonus 2017 est éligible du 6 juillet 2016 au 30 juin 2017 aux versements et aux arbitrages.

Pour en profiter, il convient d’investir un montant minimum dont une fraction doit être allouée à des unités de compte comportant un risque de perte en capital.

L’offre Aviva Multi Bonus 2017 est limitée dans le temps et soumise à conditions, notamment d’investissement d’un pourcentage minimum en unités de compte. Celles-ci n’offrent pas de garantie en capital. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse comme à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également