Crédit Agricole : résultats 2022 en baisse

Après une année 2021 exceptionnelle, les résultats du Groupe Crédit Agricole et de Crédit Agricole S.A. sont en en baisse sur 2022.

Publié le

[sommaire]

Résultats Crédit Agricole en baisse : Sur l’ensemble de l’année 2022, le résultat net part du Groupe publié est de 8 144 millions d’euros, contre 9 101 millions d’euros pour l’année 2021, soit une baisse de -10,5%. Pour mémoire, l’année 2021 est caractérisée par un effet de base sur le résultat net part du groupe, celui-ci intégrant en effet +473 millions d’euros au titre du badwill et du DTA hors bilan de Creval17. Hors cet effet, la baisse du résultat net part du Groupe publié serait limitée à -5,6%. Les éléments spécifiques de l’année 2022 comprennent les éléments spécifiques des Caisses régionales sur l’année 2022 détaillés dans la section Caisses régionales et les éléments spécifiques de Crédit Agricole S.A. sur l’année 2022, détaillés dans la section Crédit Agricole S.A.

(c) Crédit Agricole

2022, après une année 2021 exceptionnelle

Hors éléments spécifiques, le résultat net part du Groupe sous-jacent ressort à 7 909 millions d’euros, en baisse de -7,1% par rapport à l’année 2021. Le produit net bancaire sous-jacent augmente de +2,6% par rapport à 2021. A périmètre constant, le produit net bancaire sous-jacent a cru de +1.5%. Cette hausse des revenus s’explique notamment par le dynamisme de l’activité des métiers, qui a compensé l’impact de l’effet marché sur les métiers de stock et le pincement des marges nettes d’intérêt dans un contexte de hausse rapide des taux. Plus précisément, pour le pôle Banque
+1,9 million de nouveaux clients

L’activité commerciale a été soutenue ce trimestre dans tous les métiers du Groupe grâce au modèle de banque relationnelle. La conquête brute est forte. Sur l’année 2022, le Groupe enregistre +1,9 million de nouveaux clients en banque de proximité, et le fonds de commerce continue de progresser (+380 000 clients) en ligne avec les objectifs du PMT Ambitions 2025.
Un T4 très dynamique

Plus spécifiquement sur le quatrième trimestre 2022, le Groupe a conquis +445 000 nouveaux clients en banque de proximité, et le fonds de commerce croit également (+40 000 clients). La production de crédits s’est par ailleurs maintenue en 2022, en hausse de +5,8% par rapport à 2021 avec 172 milliards d’euros de réalisations au sein des Caisses régionales, LCL et CA Italia1. En France, la production des Caisses régionales et de LCL est en hausse de +6,0% (dont +1,1% en crédits habitat, +15,2% en entreprise et professionnels et -1,8% en crédits à la consommation). La production de crédits de CA Italia est en hausse de +2,3% (en baisse de -12,3% en crédits habitat et en forte hausse de +21,7% en professionnels et entreprise hors PGE et écobonus).

Par ailleurs, le taux d’équipement en assurances reste élevé dans les réseaux de banque de détail à fin décembre 2022 à 42,6% dans les Caisses régionales, 27,1% pour LCL, 21,2% pour CA Italia, 16,8% y compris Creval. La collecte se maintient en 20223 pour toutes les entités avec, chez Amundi, une collecte nette positive de +7,0 milliards d’euros entre le 31 décembre 2021 et le 31 décembre 2022, chez CAA une collecte nette positive de +3,2 milliards d’euros, et en Gestion de fortune (Indosuez Wealth Management et LCL Banque privée) une collecte nette positive de +6,2 milliards d’euros. La collecte nette en unités de compte est positive en assurances à +6,5 milliards d’euros en 20224. Le chiffre d’affaires en assurances dommages augmente de +5,5% en 20225 et le chiffres d’affaires protection des personnes augmente de +5,6% sur la même période. L’activité a été par ailleurs très dynamique en banque de financement, notamment en financements structurés, et en banque de marché et d’investissement, notamment sur les activités FICC. Enfin, le Groupe a continué à développer de nouvelles offres avec notamment en 2022 Propulse by CA, Flex by LCL, J’Ecorénove mon logement, et le hub de transition énergétique.
Crédit Agricole SA

De son côté, Crédit Agricole SA, cotée en bourse, affiche des bénéfices nets en baisse, mais plus modérée. Ainsi, sur l’année 2022, le résultat net part du Groupe publié est de 5 437 millions d’euros, contre 5 844 millions d’euros sur l’année 2021, soit une baisse de -7,0%. Les éléments spécifiques pour l’année 2022 ont un effet négatif de -32 millions d’euros sur le résultat net part du Groupe publié. S’ajoutant aux éléments du quatrième trimestre déjà mentionnés supra, les éléments des neuf premiers mois 2022 ont un effet négatif de -57 millions d’euros sur le résultat net part du Groupe publié et comprennent les éléments de volatilité comptable récurrents, à savoir le DVA, FVA et secured lending pour +4 millions d’euros, les couvertures de portefeuilles de prêts en Grandes clientèles pour +43 millions d’euros. A cela s’ajoutent la provision pour risques de fonds propres Ukraine pour -195 millions d’euros, la plus-value de cession de La Médicale pour +101 millions d’euros, les variations de la provision Epargne Logement pour +63 millions d’euros, les coûts d’intégration de Lyxor et de Creval pour -46 millions d’euros, la provision exceptionnelle sur les moratoires en Pologne pour -17 millions d’euros, ainsi que le déclassement du Crédit du Maroc en actifs en cours de cession pour -10 millions d’euros.

(c) FranceTransactions.com

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également