Compte pénibilité : les industries de la chimie demandent un moratoire

Les syndicats professionnels de plusieurs secteurs industriels de la chimie demandent "un moratoire" sur la mise en oeuvre du compte pénibilité, jugeant "irréaliste" la date du 1er janvier 2015.

Publié le  à 0 h 0

2Compte pénibilité : les industries de la chimie demandent un moratoire2

La création du compte pénibilité "n’a fait l’objet d’aucune étude d’impact sérieuse sur les coà»ts induits par sa mise en oeuvre, ni sur les charges administratives qui en résulteront", affirment jeudi dans un communiquécommun quatre fédérations professionnelles.

L’UIC , la Febea (Fédération des entreprises de la beauté), la Fipec (Fédération des industries des peintures, encres, couleurs, colles et adhésifs, préservation du bois) et la FNCG (Fédération nationale des industries de corps gras) expriment leurs "très vives préoccupations" quant la mise en place de ce compte au 1er janvier prochain.

"Le coà»t supplémentaire qui en découle impactera le coà»t du travail", affirment-elles, en estimant que le compte pénibilité "va donc àl’encontre du pacte de responsabilité".

Les industriels jugent aussi que "la fiche de prévention des expositions àdes facteurs de pénibilité pourrait devenir, dans les entreprises, un sujet de contentieux puisqu’aucune garantie juridique n’est fixée par la loi".

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Revolut : les tarifs ont explosé
Actualités

Revolut : les tarifs ont explosé

Les tarifs de la néobanque Revolut ont explosé le 16 novembre dernier. Des hausses à 2 chiffres, pour 3 des 5 offres proposées.