Assurance-vie en déshérence : une start-up veut simplifier la recherche d’ayants-droit

Faceà la question des comptes bancaires et des contrats d’assurance-vie en déshérence, une start-up parisienne propose la mise en place d’un identifiant unique pour retrouver un ayant-droit à travers une plate-forme sur internet.

Publié le  à 0 h 0

2Assurance-vie en déshérence : une start-up veut simplifier la recherche d’ayants-droit2

Une proposition de loi PS relative àce dossier a été votée mercredi en commission àl’Assemblée nationale. Ce texte, qui sera débattu dans l’hémicycle le 19 février, prévoit diverses obligations pour les banques et les assureurs afin de retrouver les bénéficiaires àpartir de 2016.

"Notre but, c’est de faciliter la recherche des ayants-droit par les assureurs ou les banques, notamment àpartir d’un identifiant unique àapposer sur le contrat", a expliqué àl’AFP Olivier Bohm, fondateur de NotiFide.

Selon des évaluations de la Cour des comptes, les encours d’avoirs en déshérence atteindraient 1,6 milliard d’eurospour les comptes bancaires et plus de 2,76 milliards d’euros pour les contrats d’[a[assurance-vie]a].

"Le problème aujourd’hui tient àla localisation du bénéficiaire. Si une personne s’enregistre, elle rentre et met àjour ses coordonnées qui demeurent non visibles. Ainsi, elle peut être certaine qu’elle sera toujours retrouvée en cas de besoin, mais sous son contrôle car elle acceptera au coup par coup de dévoiler ses coordonnées", a souligné M. Bohm.

L’inscription sur le site mis en place par NotiFide est gratuite pour les particuliers. En revanche, les professionnels, assureurs ou notaires, paient àla consultation.

Une fois ses coordonnées rentrées sur ce site, il suffit par exemple d’inscrire son identifiant sur le contrat d’assurance-vie, ainsi que celui des éventuels ayants-droit.

Le système lancé par cette start-up repose sur la solution qu’elle avait déjàmise en place pour répondre aux problèmes liés àla traçabilité des entreprises et labellisée par Paris Europlace.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également