Crédit Immobilier de France : les banques attentives aux ex-salariés selon la FBF

Les banques accorderont une attention particulière aux salariés du Crédit immobilier de France qui se retrouveraient sans emploi, selon la FBF.

Publié le  à 0 h 0

2Crédit Immobilier de France : les banques accorderont une attention particulière aux ex-salariés2

Les banques accorderont "une attention particulière" aux salariés du Crédit immobilier de France qui se retrouveraient sans emploi, quand leur profil correspondra àleur recrutement externe, ont-elles indiqué mardi dans un communiqué de la Fédération bancaire française.

Au bord de la cessation de paiement, le Crédit immobilier de France (CIF) a dà» être secouru, fin aoà»t, par l’Etat, qui a apporté sa garantie aux emprunts de l’établissement sur les marchés.

Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, a reçu jeudi les membres du comité exécutif de la Fédération bancaire française (FBF) pour évoquer ce dossier, particulièrement au sujet de l’offre de crédit aux ménages modestes, spécialité du CIF, et de l’avenir des personnels.

La banque étant désormais gérée en extinction, c’est-à-dire avec pour seule activité la gestion des prêts déjàaccordés, ses besoins en personnels sont théoriquement moindres qu’àl’époque où elle consentait des prêts immobiliers.

"Les banques confrontées pour la plupart àdes évolutions profondes de leurs métiers qui les conduisent àdonner la priorité aux reclassements internes, regarderont avec une attention particulère les dossiers des salariés du CIF qui seraient sans emploi lorsqu’il y aura adéquation avec les besoins de recrutement externe", ont assuré les membres de la FBF.

Quant àla continuité de l’offre de crédit, les banques se sont voulues rassurantes sur "l’existence d’une offre de crédits permettant de satisfaire les demandes d’accession àla propriété des candidats aux ressources les plus modestes".

"Cette offre, qui s’appuie sur des compétences techniques particulières, existe déjàdans les banques et sera développée dans le cadre de la diversité des stratégies de chaque établissement", a indiqué la FBF.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Revolut : les tarifs ont explosé
Actualités

Revolut : les tarifs ont explosé

Les tarifs de la néobanque Revolut ont explosé le 16 novembre dernier. Des hausses à 2 chiffres, pour 3 des 5 offres proposées.