Assurance-vie : Aucun risque de liquidité à craindre selon Moody’s

La décollecte nette (retraits supérieurs aux versements) observée depuis le début de l’année ne présente pas de risque de liquidité, mais pourrait mettre sous pression la rentabilité des assureurs-vie, selon une étude publiée lundi par l’agence de notation Moody’s.

Publié le  à 0 h 0

2Aucun souci de liquidité dans l’assurance-vie malgré la décollecte : 2

Sur les quatre premiers mois de 2012, la décollecte nette a atteint 2,1 milliards d’euros, mais elle a fortement ralenti en avril avec un solde quasiment àl’équilibre (-0,1 milliard).

"Si cette décollecte, attribuable àdes facteurs tant structurels que conjoncturels, pose des problèmes de rentabilité àmoyen terme, elle ne s’accompagne pas pour l’heure d’un risque de liquidité", estime Moody’s.

L’agence relève que la décollecte "est plus accentuée chez certains assureurs, notamment ceux dont les produits s’adressent essentiellement àune clientèle aisée et qui ne peuvent s’appuyer sur des réseaux de distribution propriétaires" (qui leur appartiennent).

De manière générale, ce mouvement "n’est toutefois pas sans poser un problème de rentabilité àmoyen terme", considère Benjamin Serra, analyste de Moody’s. "D’autant que les possibilités de développer de nouvelles activités pour compenser àl’avenir la baisse des profits générés par l’activité d’épargne restent limités dans le contexte actuel", ajoute-t-il.

Le secteur de l’[a[assurance-vie]a] en France est assorti d’une perspective négative.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également