Avis de tempête sur vos unités de compte ?

Vous avez cédé aux sirènes des unités de compte, vous promettant rendements et merveilles pour compenser la baisse de performance de vos fonds euros ? Malheureusement, comme au casino, la chance ne sourit pas toujours. Les marchés boursiers ne cessent de baisser, et vos unités de compte deviennent des foyers de pertes... Comment investir un peu plus efficacement ?

Publié le  à 0 h 0

Parce que les unités de compte que vous avez choisies sont sensibles à la fluctuation des marchés financiers, quand les cours des matières premières s’effondrent, les marchés émergents sont au bord de la faillite, la Chine s’essouffle, l’OR vacille, toutes les places financières baissent... Vos unités de compte n’ont peu de chance de vous apporter ces plus-values tant espérées... Certains voyaient le prix du baril de pétrole brut à 200$ en 2015, encore raté ! Ces mêmes le voient maintenant à moins de 30$ afin la fin d’année...

2Avis de baisse sur les places boursières...2

Avis de tempête sur vos unités de compte ?

Les marchés boursiers n’apprécient pas les hausses de taux d’intérêt. Et si la BCE n’a rien fait dans ce sens, la FED s’apprête à le faire. Les USA détiennent près de 40% des places boursières européennes, autant dire, que si les indices américains plongent, les indices européens auront bien du mal à grimper.

Dans ce contexte, vos unités de compte sont en pertes, et vous vous demandez que faire ? Le mieux est d’investir quand les marchés grimpent, et non quand ils sont orientés à la baisse. Faut-il réaliser ses pertes afin de ne pas en subir de plus grandes ? Seul vous, avez la réponse, tout dépend de votre horizon d’investissement. 2016 sera plus favorable pour les indices européens... Mais dans tous les cas, voici comment maintenant vous devez vous y prendre pour ne plus avoir à vos questions à chaque mouvement erratique du CAC40...

2Investir sur des unités de compte est pourtant logique2

Tout d’abord, aucun regret à avoir. L’assurance-vie étant un placement long terme, investir une partie raisonnable de son capital sur les unités de compte est rationnel. Ce qui l’est moins est de le faire sans précaution... Avant d’investir sur des unités de compte, il faut savoir combien l’on est prêt à perdre. Ceux qui répondent le moins possible, ne donne pas de réponse, et ne devraient pas investir sur de tels supports à risques. Une bonne réponse attendue est de l’ordre de 15% du capital investi. Au-delà, cela n’a pas de sens, autant jouer en bourse directement, et moins que 15%, c’est se préparer à prendre ses pertes rapidement.

2Toujours investir sur des placements à risques avec des garde-fous2

La puissance sans la maîtrise n’est rien. Ainsi, avoir des espérances de gains importantes sans savoir exactement combien l’on peut perdre, cela n’est pas rationnel. Une fois donc le niveau de pertes acceptables fixé, passons à l’investissement.

 options de gestion : limitation des pertes ou stop-loss

Accepter de perdre 15% de son capital doit être impérativement gérer en automatique dans votre contrat via l’option stop-loss. Si votre contrat ne propose pas cette option, changez de contrat, ou n’investissez pas sur des supports à risques sur celui-là. On ne fait pas la cuisine avec des jouets de dînette ou le mauvais ouvrier est toujours mal équipé, l’adage que vous préférez...

 mon contrat est ancien et ne possède d’options de gestion de ce type ?

Trop souvent entendu... Cet argument indiquant que l’on n’a pas le choix... Vous l’avez ! Souscrivez un contrat récent, et n’investissez plus sur ce contrat d’un autre âge ! Bourré de frais, mal équipé, ces vieux contrats n’ont aucun avantage. Chaque année effectuez un rachat partiel dans la limite de l’abattement sur vos plus-values et versez le capital sur un nouveau contrat. Vous serez largement gagnant.

 Faut-il suivre la variation des valeurs liquidatives de mes contrats ?

Pourquoi faire ? Vous souhaitez faire du trading ? Avec une autre option de gestion, la sécurisation des plus-values, vous fixez un seuil au-delà duquel vos parts en unités de compte sont automatiquement cédées pour aller capitalisation vos plus-values sur le fonds euros désigné de votre contrat.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Revolut : les tarifs ont explosé
Actualités

Revolut : les tarifs ont explosé

Les tarifs de la néobanque Revolut ont explosé le 16 novembre dernier. Des hausses à 2 chiffres, pour 3 des 5 offres proposées.