Assurance-Vie AFER : le taux 2019 du fonds euros en plongeon magistral

Le taux 2019 du fonds euros du contrat AFER ne sera publié officiellement que le 14 janvier 2020. En revanche, l’assureur AVIVA, a d’ores et déjà prévenu de son côté... Les taux de ses fonds en euros seront en forte chute au titre de l’année 2019.

Publié le  à 0 h 0

Aviva prépare les esprits, la chute sera lourde

Les assureurs prennent tour à tour la parole afin de prévenir les épargnants. Ces premiers comptent bénéficier de l’aubaine proposée par les autorités de contrôle, les incitant à abaisser fortement les rendements servis. Ainsi AVIVA ne prend pas de gants pour annoncer la chute des rendements de ses fonds euros. Face à l’environnement de taux négatifs qui entraîne une baisse de rendement des actifs, Aviva France abaisse le taux de rendement de ses fonds en euros 2019 jusqu’à 1 %. « Cette baisse représentera, en moyenne, une diminution de plus de 50 centimes du rendement par rapport à 2018 », a expliqué le groupe.

Fonds euros AFER attendu à 1.85% pour 2019, en baisse de (-21%)

En appliquant la baisse moyenne annoncé par Aviva, l’assureur du contrat d’assurance-vie AFER, le taux 2019 du fonds euros éponyme serait de 1.85% brut, soit un taux net de 1.53%, prélèvements sociaux déduits. Un rendement encore supérieur à l’inflation (1%). Toute publication sous les 1.85% serait donc une déception. Réponse le 14 janvier 2020.

Les taux négatifs ont bon dos...

C’est évidemment un prétexte pour le moins surprenant, car les taux ne sont pas négatifs de cette année... Mais comme tout le monde en parle, pourquoi ne pas utiliser cet argument servi sur un plateau. Les assureurs auraient pu anticiper la situation en allant chercher du rendement sur l’immobilier, mais non. Laissons pourrir la situation. D’un autre côté, les provisions pour participation aux bénéfices continuent de s’amasser du côté des assureurs. Près de 5% de rendement de stocké. Et la pile grimpe d’années en années... Et tiens, justement, un arrêté pourra permettre aux assureurs, en cas de souci, de puiser dans ces PPB. Étonnant. On ne prendrait pas les épargnants pour des canards sauvages ?

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également