Stress tests de l’Autorité Bancaire Européenne : 14 banques sur 51 sont sources d’inquiétudes

Les nouveaux tests de résistance, après ceux effectués en novembre 2014, sur la capacité des plus grandes banques européennes à faire face à des chocs très défavorables, conduits sous l’égide de l’Autorité bancaire européenne (ABE) ont montré la solidité des banques françaises, a dit vendredi la Banque de France (BdF) après la publication de leurs résultats. "Les résultats définitifs, publiés par l’ABE, montrent que les banques françaises confirment leur solidité et leur capacité de résistance à des chocs sévères". Le gouverneur de la BdF s’est félicité des résultats. "Les banques françaises confirment leur solidité et la confiance que nous pouvons avoir dans notre système bancaire", dit-il dans le communiqué.

Banques françaises testées par l’ABE :

  • Groupe Crédit Mutuel
  • La Banque Postale
  • BNP Paribas
  • Groupe Crédit Agricole
  • Groupe BPCE
  • Société Générale S.A.

Ces 6 banques représentent 90% des actifs du système bancaire en France.

2Stress tests : 51 banques testées, 13 banques passent à l’orange, 1 ne réussit pas le test2

Sur les 51 banques testées, 14 seraient en grande difficulté si le contexte économique venait à être fortement défavorable.

- L’Italie en difficulté

Sur l’ensemble des banques testées, Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS) subirait de loin l’impact le plus dévastateur en cas d’un scénario économique « défavorable » d’ici à 2018. Cette banque ne réussit pas le test, sans surprise. Les inquiétudes portaient sur cette banque bien avant les tests.

- Allemagne : Deutsche Bank et Commerzbank en difficulté

13 autres banques souffriraient de façon notable, car leur base capitalistique serait amputée d’au moins 500 points de base. Les banques allemandes Deutsche Bank et Commerzbank et la britannique Royal Bank of Scotland font partie de ce groupe. Deutsche Bank, dont les nombreux scandales ont jeté un doute sur sa solidité financière, subit encore l’impact de sa lourde restructuration conduite depuis presque cinq ans.

2Et l’effet domino ?2

Tester chaque banque sur ses paramètres financiers est un élément clé. Néanmoins, l’annonce même de la faillite d’une banque a des répercutions bien plus importantes qu’un simple contexte économique défavorable. Si une banque telle que Commerzbank venait à défaillir, pensez-vous vraiment que le système financier s’en remettrait aussi facilement que cela ?

Outil interactif de consultation des résultats des stress tests : http://storage.eba.europa.eu/interactive-tools/2016/maptool/atlas.html