Société Générale : des résultats du premier trimestre 2021 bien meilleurs qu’attendus, record de gains sur les marchés financiers

Société Générale a publié un résultat net de 814 millions d’euros au titre du premier trimestre 2021, contre une perte de 326 millions d’euros en 2020. Après sa brusque remontée en 2020, le coût du risque, qui reflète les provisions pour créances douteuses, recule à 21 points de base des encours de crédit, contre 65 points de base un an plus tôt. Le résultat net sous-jacent a été multiplié par plus de 10 sur la période, à 1,3 milliard d’euros.

Résultats des banques au 1er trimestre 2021

Résultats des banques (c) FranceTransactions.com

Une année 2021 favorable aux banques

Entre remontée des taux d’intérêts et record de gains sur les marchés financiers, les banques devraient tirer largement profit de la fin de la crise sanitaire. Certes, les risques sur les crédits sont encore largement présents, mais les reprises de provisions à venir vont également doper les résultats.

Résultats des banques 2021

Réseaux bancairesRésultats T1 2021 avant impôt (M €)Évolution versus 2020 (T1)

Banques Populaires

478

+8.4%

BNP Paribas

1760

+37.9%

Crédit Agricole

1750

+174.1%

Caisses d’Epargne

527

+14.8%

Société Générale

860

NS (pertes)

Natixis

225

NS (pertes)

Oney Banque

12

- 8.3%

La liste des réseaux bancaires est affichée par ordre alphabétique. Source chiffrée : publication des banques.

Résultats des banques 2020

Réseaux bancairesRésultats T1 2020 avant impôt (M €)Évolution versus 2019

BNP Paribas

1280

- 33.20%

Banques Populaires

441

- 8.70%

Caisses d’Epargne

459

- 12.10%

Crédit Agricole

638

- 16.40%

Natixis

- 205

NS (pertes)

Oney Banque

13

NC

Société Générale

- 326

NS (pertes)

La liste des réseaux bancaires est affichée par ordre alphabétique. Source chiffrée : publication des banques.

Sur l’ensemble de l’année, Société Générale a confirmé tabler sur une hausse de ses revenus supérieure à celle de ses coûts et a précisé s’attendre à un coût du risque compris entre 30 et 35 points de base, contre 64 points de base en 2020.

"Le fort rebond de nos revenus, dans la continuité des deux précédents trimestres, le maintien de notre discipline en matière de coût et la bonne gestion de nos risques permettent un très net redressement de nos résultats et de notre rentabilité", a commenté le directeur général du groupe, Frédéric Oudéa, cité dans un communiqué.

Le produit net bancaire (PNB), l’équivalent du chiffre d’affaires, a progressé de 21% au trimestre écoulé, à 6,25 milliards d’euros, malgré des effets de périmètre et de change défavorables. La croissance organique ressort à 25%. Les analystes prévoyaient en moyenne un résultat net trimestriel de 156 millions d’euros et un PNB de 5,92 milliards d’euros, selon le consensus FactSet.

Meilleur trimestre depuis 2015 sur les marchés actions

Principal facteur de l’amélioration des résultats du groupe, la banque de financement et d’investissement a vu ses revenus rebondir de 60%, à 2,51 milliards d’euros, profitant d’une normalisation des conditions de marché par rapport au début 2020. Le résultat sous-jacent du pôle, dont la stratégie fera l’objet d’une présentation la semaine prochaine, s’est établi à 646 millions d’euros.

Les revenus des activités de marché ont plus que doublé sur un an et le segment actions a réalisé son meilleur trimestre depuis 2015, a souligné Société Générale. Les produits de taux et de change affichent également un rebond de 51% par rapport au quatrième trimestre 2020.