SNCF : 48% des clients devrontéchanger leur billet TGV ou Intercités les 23 et 24 décembre

SNCF : 48% des clients devrontéchanger leur billet TGV ou Intercités les 23 et 24 décembre

La compagnie est contrainte d’annuler davantage de trains que dans le week-end du 20 au 22 ,ses "ressources (...) étant plus contraintes, notamment sur les postes d’aiguillage", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

La SNCF a privilégié les trains les plus demandés et les rames à la plus grande capacité.

Dans la pratique, 52% des 400.000 clients ayant réservésur ces deux dates auront un train garanti, mais quelques-uns avec un horaire modifié car leur rame sera couplée avec le train précédent ou le suivant.

En revanche, "48% des clients sont invités à échanger leur billet pour réserver dans un train dont la circulation est garantie",a noté la compagnie publique.

Les clients sont contactés individuellement par courriel ou SMS et doivent absolument avoir une réservation pour pouvoir monter dans un train, a-t-elle insisté.

La SNCF tente en période de grève de mettre sur pied des programmes de circulationde "trains garantis" sur plusieurs jours, bâtis en fonction d’hypothèses de disponibilité du personnel.

Elle a concentré ses moyens le week-end du 20 au 22 décembre, de même qu’elle compte le faire le suivant du 27 au 29, a expliqué à l’AFP le directeur de la production Pierre Matuchet.

"Mais aujourd’hui, pour nous, la trêve de Noël n’existe pas, et nous avons environ 60% de nos conducteurs en grève", a-t-il constaté. "Donc, 40% de non-grévistes."

S’ajoutent la contrainte d’horaires de fermetures de postes d’aiguillage, dont une partie des agents sonten grève. "Par exemple, je ne peux pas arriver Gare Montparnasse (à Paris) lundi soir après 19H30", a-t-il relevé.

La SNCF conseille aux voyageurs dont les trains sont annulés d’échanger leurs billets le plus tôt possible pour trouver de la place, a-t-elle conseillé. Cet échangeest "simple (...), sans frais et sans surcoût sur la même destination quelle que soit la date choisie", selon elle.

Dans la pratique, la tâche est souvent fastidieuse, voire impossible, selon de nombreux témoignages reçus à l’AFP.

Pierre, par exemple, se réjouissait à 17H07 d’avoir trouvé un billet Paris-Angoulême le 24 décembre. Mais dès 17H09, il a reçu un courriel l’informant que son train —pourtant affiché, donc supposé "garanti"— était annulé, et un autre qui lui a signifié son remboursement cinq minutes plus tard.

Renseignement pris auprès de la SNCF, le train doit bien circuler mais ne peut pas s’arrêter à Angoulême pour cause de fermeture du poste d’aiguillage, ce qui n’empêchait pas le site oui.sncf de le commercialiser.

Pour certains cas particuliers, notamment pour des allers-retours ou lorsque les voyages ne peuvent pas être entrepris jusqu’au bout (quand les Paris-Hendaye sont limités à Bordeaux ou Dax, par exemple), la compagnie conseille d’acheter un nouveau billet. "Nous garantissons le remboursement du billet racheté", a-t-elle assuré.

La SNCF doit annoncer vendredi les trains circulant les 25 et 26 décembre, et lundi ou mardi ceux de la période allant jusqu’au dimanche 29.

"Le plan de transport pourrait être renforcé sur le taux de grévistes diminuait dans les prochains jours", a noté la direction dans son communiqué.