Retraites : les ministres à Matignon pour encore améliorer la réforme et accompager les Français (Philippe)

Retraites : les ministres à Matignon pour "encore améliorer" la réforme et "accompager les Français" (Philippe)

"L’objectif de cette réunion, c’estde pouvoir discuter avec l’ensemble des membres du gouvernement, rappeler les fondements de la réforme, voir comment on peut encore l’améliorer. C’est aussi d’essayer d’accompagner les Français dans cette période de discussion", a souligné le chef du gouvernement avant ce séminaire qui devaitse poursuivre jusque vers 22H00 selon des participants.

"La liberté de manifester, la liberté de faire grève sont deux libertés auxquelles nous sommes tous évidemment attachés. Mais il y a aussi beaucoup de Françaises et de Français qui voudront travailler, qui voudront se déplacer. Il faut qu’ils puissent le faire dans les meilleures conditions possibles", a ajouté M. Philippe.

Missionné en première ligne par Emmanuel Macron sur ce dossier explosif, il a une nouvelle fois défendu "une grande réforme qui doit permettre la création d’un système universel, plus juste, plus solide, plus adapté aussi au monde du travail".

"Il y a beaucoup de Français qui s’interrogent sur ce que ça veut dire pour eux, ce sont des questions qui sont parfaitement légitimes qu’il faut entendre", a toutefois reconnu le Premier ministre.

Pour ce séminaire dominical, les ministres sont arrivés en ordre dispersé et en tenue souvent très décontractée, à l’image de Christophe Castaner ou Sibeth Ndiaye, en jeans et baskets.

La réunion est destinée à faire un point sur la réforme, peaufiner les éléments de langage et passer en revue les différentes mesures pour tenter de faire face à un mouvement de grève qui promet d’être massif jeudi et potentiellement durable.

Alors que la CGT, FO, la FSU et Solidaires ont appelé à une grève interprofessionnelle, c’est bien un jeudi noir qui s’annonce. SNCF, RATP, Air France, contrôleurs aériens, EDF, poids lourds, raffineries, enseignants, étudiants, policiers, avocats, magistrats, éboueurs... la mobilisation contre le projet de fusion des 42 régimes de retraite existants en un système universel par points s’annonce importante.

pr-jk/dch/nm