Présidentielles 2017 : Fillon précise ne pas vouloir changer la fiscalité de l’assurance-vie, ni celle du livret A

Le candidat François Fillon a précisé son programme ce jour. Il a par ailleurs confirmé, auprès du journal Les Echos, dans un entretien, que la fiscalité de l’assurance-vie et celle du livret A ne serait pas impactée par le retour envisagé du taux forfaitaire de taxation à 30%.

Le retour du prélèvement libératoire forfaitaire à 30%

Tout comme son rival Emmanuel Macron, François Fillon souhaite rétablir un taux forfaitaire pour l’imposition des revenus du patrimoine à 30%. Il serait ainsi mis fin au non sens financier de l’imposition des revenus du patrimoine (TMI) au même titre que ceux du travail.

Pour Fillon, l’assurance-vie resterait à 23%

Mais à la différence donc d’Emmanuel Macron, l’ancien premier ministre ne souhaite pas remonter la fiscalité de l’assurance-vie sur les nouveaux financiers, imposée à ce jour à hauteur de 23% à 30%. Ces 23% sont composés du taux de fiscalité de 7.50% après 8 années de détention du contrat, augmenté des prélèvements sociaux de 15.50%.

Les associations d’épargne parties en croisade

De multiples associations d’épargnants sont déjà parties en croisade contre cette hausse potentielle de fiscalité, sans véritablement connaître d’ailleurs le détail des programmes fiscaux des candidats. Cette agitation n’est pas anodine, elle permet de redorer leur blason, largement terni par de multiples échecs lors de leurs dernières mobilisations. La dernière mesure majeure, celle du blocage des fonds sur les contrats d’assurance-vie, en cas de crise systémique, restant la plus invraisemblable étant passée comme une lettre à la poste. L’emprise des associations d’épargnants en période électorale sera sans conteste plus forte, mais ce ne seront que des promesses... Toujours des promesses.