Orange Bank : la néobanque accumule plus d’un demi-milliard d’euros de pertes

Orange Bank : encore plus de 100 millions d’euros consommés en 9 mois

Orange Bank coûte une véritable fortune, mais cela n’effraie pas l’opérateur historique. Le coût de déploiement d’une néobanque dans les différents pays est le principal frein pour ce type d’activité. Il faut avoir une ligne de crédit importante pour pouvoir jouer dans la cour des grands et espérer la rentabilité. Selon les informations publiées par Les Echos, au premier semestre 2020, Orange a dû injecter 89 millions d’euros, afin, notamment, de financer son arrivée sur le marché espagnol. Ainsi, Paul de Leusse, PDG de la néobanque confirme : « Nous aurons besoin d’argent pour assurer les investissements nécessaires à la poursuite de notre développement et de notre croissance ». Et ce n’est pas fini...

Après l’Espagne, Orange Bank s’est lancée cet été en Côte d’Ivoire, où elle peut s’appuyer sur la notoriété de l’opérateur télécoms et des solutions de paiement Orange Money. Elle prévoit de s’implanter dès l’an prochain au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso.

Explosion du coût du risque

Au premier semestre, Orange Bank accusait une perte d’exploitation de 87 millions d’euros, en baisse de 1 % (101 millions sur neuf mois), pour un produit net bancaire de 34 millions (+ 120 %). Le coût du risque a été multiplié par trois pour faire face à la dégradation de l’environnement économique. Entre 2017 et le troisième trimestre 2020, Orange Bank a perdu 549 millions d’euros.

« Ces pertes sont assumées depuis le départ par l’actionnaire. Elles s’expliquent par les investissements engagés, notamment dans l’expérience clients et l’informatique, explique Paul de Leusse, qui assure qu’elles vont se résorber progressivement. Nos charges se réduisent chaque année, alors que nos revenus augmentent ». La société espère parvenir à l’équilibre à l’horizon 2023-2024.

Orange Bank : 1,1 million de clients

Orange Bank compte 1,1 million de clients dont la moitié possède un compte ou un crédit. 75% des clients ont souscrits une offre payante.

Classement des banques en ligne/néobanques par nombre de clients

Pos.BanquesNombre de clients en FranceÀ dateGroupes bancairesProgression d’ouvertures de comptes et/ou commentaires

1

Boursorama

2.500.000

Octobre 2020

Groupe Société Générale

Lancement en 2005

2

Lydia

2.000.000

Janvier 2020

- 

+2.000/jour

3

Nickel

1.668.000

Juin 2020

Groupe BNP

Record +38.000/mois Lancement en 2015

4

N26

1.500.000

Juin 2020

- 

+20.000/mois

5

Orange bank

1.100.000

Novembre 2020

Groupe Orange

20.000/mois Lancement en 2017

6

ING

1.000.000

Décembre 2017

ING Bank

NC

7

Revolut

1.000.000

Décembre 2019

- 

Lancement en 2017

8

Axa Banque

750.000

Décembre 2016

Groupe Axa

Lancement en 2002

9

Hello Bank France

520.000

Décembre 2019

Groupe BNP

Lancement en 2013

10

Fortuneo France

450.000

Décembre 2018

Crédit Mutuel Arkéa

NC

11

Monabanq

310.000

Décembre 2015

Crédit Mutuel Alliance Fédérale

NC

12

Bforbank

240.000

Décembre 2019

Groupe Crédit Agricole

Lancement en 2009

13

Monese

200.000

Décembre 2019

Monese

Lancement en 2017

14

EKO by CA

127.000

Janvier 2020

Groupe Crédit Agricole

+2.000/mois Lancement en 2017

15

Ma French Bank

122.000

Décembre 2019

Groupe La Banque Postale

Lancement en 2019

16

Max (AuMax pour moi)

115.000

Décembre 2019

Crédit Mutuel Arkéa

Lancement en 2017

17

Qonto

100.000

Juillet 2020

- 

+2.000/mois

18

Shine

70.000

Juin 2020

Société Générale

NC

- 

Ferratum Bank

- 

- 

- 

NC

- 

AnyTime

- 

- 

- 

NC

- 

KAPSUL

- 

- 

- 

NC

- 

BUNQ

- 

- 

- 

NC

- 

Blank

- 

- 

- 

NC

- 

Prismea

- 

- 

- 

NC

Cartes bancaires MasterCard envoyées la semaine prochaine

La néobanque compte sur le lancement de nouvelles cartes bancaires. Envoyées à 550.000 clients à partir de la semaine prochaine, elles sont le fruit du récent partenariat avec Mastercard, devenu son nouveau fournisseur de moyens de paiement, cartes comme mobile.