La Carac renforce sa solidité financière après une bonne année 2015

2Renforcement de la solidité financière2

La [a[Carac]a] a poursuivi le renforcement de ses fonds propres en y affectant le résultat de l’exercice 2014 (55,6 millions d’euros). Le taux de couverture de la marge de solvabilité est très satisfaisant puisqu’il ressort à 266 %, hors plus-values latentes et à 822 % après prise en compte des plus-values latentes sous le régime Solvabilité I.

Le stock de la provision pour participation aux excédents reste quasiment stable. La mutuelle confirme qu’elle n’a pas utilisé cette réserve pour la distribution des taux de rendement 2015.

2Mise en œuvre de la feuille de route stratégique 2015-20242

En juin 2015, l’Assemblée générale de la Carac a approuvé la feuille de route 2015-2024. Ce plan stratégique prévoit que la mutuelle «  accélère les transformations requises par l’environnement en profitant de son excellente santé financière ».

La mise en œuvre de ce plan s’est traduite par la modération volontaire de la collecte en 2015 sur les produits d’[a[assurance vie]a] en euros pour s’adapter aux contraintes des marchés financiers. Afin de proposer des solutions supplémentaires de diversification de l’épargne, la Carac a lancé à la fin de l’année un nouveau fonds immobilier au sein du contrat multisupports [a[Carac Profiléo]a]. Ce lancement a dynamisé la collecte sur ce produit : + 331 % de versement par rapport à 2014.

Les cotisations (brutes de chargements et nettes d’annulation) s’élèvent donc à 550 millions d’euros. En tenant compte des prestations assurées, la collecte nette reste positive.

2Renouvellement des adhérents2

12 802 personnes ont adhéré à la Carac en 2015. La mutuelle renouvelle ainsi progressivement ses adhérents dont le nombre continue de croître (+ 0,8 %). Le profil des adhérents change également puisque 59 % des nouveaux adhérents sont des femmes (33,5 % en portefeuille), la moyenne d’âge à l’adhésion est de 50 ans (69 ans en portefeuille).

2Préserver les intérêts des adhérents2

L’objectif premier de la Carac, en tant que mutuelle, est de garantir, sur la durée, les engagements contractés auprès des adhérents tout en assurant une performance régulière du portefeuille. En 2015, l’érosion des rendements obligataires a été en grande partie compensée par la réalisation de plus-values sur les actions y compris le private equity.

«  Dans un contexte financier volatil, afin de préserver les intérêts des adhérents, la Carac a poursuivi la diversification de ses actifs. Au niveau des obligations, la mutuelle a tenu à maintenir la qualité de ses investissements. Elle a majoritairement sélectionné des émetteurs privés dont les rendements offerts sont plus élevés que les obligations d’États. D’autre part, elle a renforcé la part des actions dans le portefeuille, cette classe d’actifs ayant offert la meilleure rentabilité en 2015 malgré de fortes variations. La Carac s’est concentrée sur des actions en majorité européennes. Enfin, la mutuelle a également renforcé légèrement ses actifs immobiliers et poursuivi leur diversification. », détaille Guillaume Ville, directeur du patrimoine.