Impôts 2017 : Hollande promet une nouvelle inversion de courbe, sous conditions...

2De nouvelles promesses... De baisse d’impôts2

C’est traditionnel. En période pré-électorale, les candidats promettent de multiples choses qui font plaisir aux électeurs. Hollande, qui n’a pas encore annoncé sa candidature à sa propre succession, n’hésite pas à avancer de nouvelles réductions d’impôts, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

Il est vrai que la situation budgétaire de la France est bien meilleure (sic), qu’une nouvelle baisse d’impôt semble pertinente. On croit rêver.

2Une promesse d’inversion de courbe de plus...2

Les promesses d’inversion de courbe, le président Hollande en a fait son cheval de bataille. Objectif atteint avec le chômage, puisqu’en 2017, ce sera fait.

Ainsi François Hollande explique : "Il y a bien une reprise en France et un début d’inversion de la courbe du chômage. C’est un fait indiscutable. Notre croissance sera supérieure à 1,6% cette année, ce qui nous permettra de créer au moins 200.000 emplois".

Les Français ont-ils une mémoire de poisson rouge ? La promesse d’inversion de courbe était pour l’année 2014 et non 2017 !

- une baisse d’impôt, sous réserve d’une croissance minimale de 1.70% en 2017

Le premier gouvernant de France vise donc maintenant l’inversion des charges fiscales en France. "Si, malgré le Brexit, la croissance était de 1,7% en 2017, ce geste fiscal, qui ne pourrait être supérieur à 2 milliards d’euros, viendrait s’ajouter aux allègements accordés depuis 2014 et qui ont d’ores et déjà concerné 12 millions de contribuables". Hollande a une "préférence" pour une "mesure ciblée pour les classes moyennes".

Du côté des entreprises, une promesse est également faite via le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) : la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) ne sera finalement pas totalement supprimée en 2017, au profit notamment d’un "relèvement" du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE).