ImmoPrêt confirme que les taux des crédits immobiliers semblent être à leur niveau plancher

Immoprêt, courtier en prêt immobilier et assurance ayant accompagné 35 470 familles dans leurs acquisitions financières depuis le 1er janvier 2016, dresse comme tous les mois un bilan sur le crédit immobilier. Taux, profils acquéreurs, capacité d’emprunt sont ainsi analysés.

Les taux continuent de baisser, mais le plancher semble avoir été atteint.

En ce début du mois d’octobre, la baisse historique des taux se poursuit sur l’ensemble du territoire national. Après plusieurs mois de recul ininterrompu, les prêts sur 20 ans (qui sont les plus fréquents) ont encore perdu près de 0,20 pts. En effet, ils affichent ce mois-ci une moyenne de 1.16% contre 1.35% au 1er septembre 2016 et 1.43% au 1er août 2016. Il s’agit d’une conjoncture propre à l’actualité : « Poussées par les salons de l’immobilier et les objectifs commerciaux de fin d’année, les banques se disputent de nouveaux clients à grand renfort de rabais sur leurs prêts immobiliers. », analyse Ulrich Maurel, Président fondateur d’Immoprêt.

Concernant l’analyse par région, alors que le mois dernier la région Hauts de France se distinguait avec des taux moyens parmi les plus bas, ce mois-ci les moyennes sont très homogènes, toutes les régions ayant rejoint le niveau plancher occupé par les Hauts de France en septembre.

Meilleur taux obtenu par Immoprêt auprès des banques, par durée et par région **Données calculées sur la moyenne des clients accompagnés par Immoprêt sur la région citée, depuis le 01.01.2016

2Zoom sur le profil des primo-accédants2

Depuis le début de l’année, 22 121 primo-accédants ont été accompagnés par Immoprêt, ce qui correspond à 62% des familles. Sur le seul mois de septembre, parmi les 35 500 ménages accompagnés, 55% étaient des primo-accédants.

« Avec un contexte de taux historiquement bas et des banques disposées à prêter, les primo-accédants sont davantage enclins à investir dans l’immobilier puisqu’ils peuvent souscrire un prêt plus conséquent, tout en ayant un apport et des revenus plus faibles ! », souligne Ulrich Maurel, Président fondateur d’Immoprêt.

C’est pourquoi, on peut constater entre septembre et octobre une hausse du montant moyen du prêt de 0.31% (passé de 164 721€ à 165 236€) tandis que l’apport moyen connaît lui une baisse de 2.58%. En cette période de taux très bas, il est donc plus judicieux d’emprunter que de toucher à son épargne.