Epargne retraite : Aviva milite pour une sortie en capital plus importante sur les PERP et Madelin

Etude européenne sur l’épargne retraite

Aviva a publié en septembre 2016 une étude sur l’épargne retraite dans toute l’Europe. Le constat est sans appel. La situation des différents systèmes de retraite est mal en point. Epargner pour sa propre retraite reste la seule issue pour atténuer la perte de revenus lors de la retraite.

- Un taux de remplacement en chute de 53% à 28% pour les 30 années à venir

Le taux de remplacement, c’est à dire, le rapport entre la pension versée et le dernier salaire, est de 53% en France en 2017. Ce même taux est en moyenne de 70% pour les pays de l’OCDE. Si certains pays connaissent des situations pires que la France, à l’instar de l’Angleterre, dont le taux de remplacement n’est que de seulement 39%, la situation en France va se dégrader fortement dans les années à venir. Le taux de remplacement estimé à l’horizon 2047 n’est plus que de 28%.

- A 50 ans, un Français doit épargner 7.800€/an pour maintenir son taux de remplacement

Afin de contrecarrer la baisse de revenus lors de la retraite, il faut, selon l’âge de la personne, épargner entre 1.200€ et 7.800€ supplémentaires par an. Mais cela ne suffit pas. En effet, il faudrait encore pour cela que les placements épargne retraite soient un peu plus adaptés aux besoins des épargnants. A savoir, pouvoir notamment retirer leur capital dès lors entrée en retraite. Ainsi, selon l’assureur, un peu plus de flexibilité dans l’épargne retraite et un cadre fiscal plus clair dans l’[a[assurance vie]a] permettraient aux Français de mieux préparer leurs vieux jours.

Aviva milite ainsi pour une amélioration des conditions de sortie en capital sur les deux seuls placements épargne retraite disponibles en France : le [a[Perp]a] et le [a[Madelin]a].

- PERP sortie limitée à 20% en capital

Le Perp permet de sortir en capital à hauteur de 20% lors du départ en retraite, ou à condition de l’achat de sa résidence principale pour la première fois. L’assureur préconise une sortie en capital plus ouverte, les sorties se faisant majoritairement sous forme de rente.

- Madelin : sortie uniquement en rentes viagères

Pour le Madelin, placement épargne retraite réservé aux TNS, la situation est pire. Aucune sortie en capital n’étant autorisée. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux épargnants n’hésitent pas à transférer leur Madelin en PERP.

- L’assurance-vie, la fin de l’arlésienne sur les changements fiscaux

Aviva met également l’accent sur le cadre fiscal de l’assurance vie, dont la retraite est le "principal motif de souscription". "Il est donc nécessaire de stabiliser à long terme le cadre fiscal pour favoriser une épargne le plus tôt possible", explique l’assureur.

Documents joints