Dette : la France emprunte de nouveau à 50 ans

Pour la troisième fois depuis 2009, la France émet un emprunt à 50 ans.

L’Agence France Trésor (AFT) vient d’annoncer l’émission d’un emprunt à 50 ans. Cette OAT qui arrivera à échéance le 25 mai 2066 sera proposée aux investisseurs via un carnet d’ordres tenus par un syndicat de banques. Les chefs de file de l’opération sont Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, HSBC, Morgan Stanley et Société Générale, des établissements « Spécialistes en valeurs du Trésor » , ce groupe choisi par l’Etat pour l’aider à placer sa dette.

Le taux espéré pour cette échéance de 50 ans serait aux alentours de 1.40%.

La faiblesse des taux entretenus par les achats massifs de titres publics de la part de la Banque centrale européenne (BCE) est une incitation à emprunter sur des maturités plus longues. L’Etat va ainsi verrouiller des taux bas sur 50 ans et les investisseurs (souvent des fonds de pension pour ce type d’emprunt) bénéficier d’un rendement meilleur que sur des titres de maturités plus courtes.

Les conditions de financement sont de plus en plus favorables pour l’Etat français. Son taux d’emprunt moyen (titres de moyen et long termes) depuis le début de l’année est de 0,42%. Selon le quotidien Les Echos, Bercy va réviser à la baisse ses prévisions de taux d’intérêt : celle pour le taux à 10 ans va tomber à 0,9 % en moyenne cette année, pour atteindre 1,3% fin 2016 (contre 2,4% prévus dans le projet de loi de finances), avant de remonter à 2% fin 2017.