Découvert bancaire : les banques gagnantes à vous inciter à être dans le rouge !

2Les comptes des particuliers de plus en plus dans le rouge ?2

C’est un paradoxe total. Alors que le montant des dépôts sur les comptes courant n’a jamais été aussi élevé en France, selon la Banque de France, les Français n’épargnant plus, les Echos mettent en avant une nouvelle statistique sur les découverts bancaires des Français. Les Français seraient de plus en plus dans le rouge. Un impact de la législation sur la protection du consommateur sur ces crédits renouvelables, véritable terreau pour le développement des ménages vers le surendettement.

Hausse des dépôts sur les comptes bancaires de plus de 14% par mois et les comptes des Français de plus en plus souvent dans le rouge ? Info, intox ?

- 7.600 millions d’euros de découverts

Les Français abusent de ces découverts autorisés, mis en place par les banques, souvent sur simple demande. Ces découverts, acceptés dans la limite d’un plafond convenu d’avance, fixé généralement à la moitié des revenus réguliers versés sur le compte, sont pratiqués à des taux prohibitifs. La moyenne des taux pratiqués pour un découvert autorisé avoisine les 10% ! En période de taux bas, ceci représente pour la banque une véritable aubaine !

- Comment éviter les découverts autorisés ?

Le mieux est encore de refuser ces découverts autorisés. Cette facilité de paiement est un véritable piège. Le client ne doit pas dépenser plus qu’il n’a sur son compte.

- Souvent dans le rouge ? Le découvert autorisé est 3 fois plus qu’un crédit !

Le découvert autorisé est 3 fois plus qu'un crédit ! S’il ne peut faire autrement, le client dont le compte est dans le rouge, tous les mois, et ce, tout au long de l’année, a alors tout intérêt à souscrire un crédit de trésorerie (crédit consommation), les taux pratiqués sont de l’ordre de 2.80 à 3%, soit 3 fois moins cher que les découverts autorisés ! Après avoir revu ses dépenses, il devra alors rembourser ce crédit et ne plus repartir dans cette spirale infernale. Emprunter de l’argent à sa banque coûte cher, on ne le dira jamais assez !