Crédit immobilier : 44% des crédits octroyés en juillet étaient des renégociations

Selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France ce jour, les renégociations de crédits immobiliers ont représenté près de la moitié des crédits nouveaux à l’habitat.

La croissance des crédits à l’habitat est également inchangée, à + 3,3 %. Ce taux représente la variation des encours totaux, tous établissements confondus, et n’est donc pas impacté par l’ampleur des renégociations. Cela étant, celles-ci sont à nouveau en augmentation et représentent près de 50 % (44 % exactement) de la production de nouveaux prêts. De fait, la baisse des taux d’intérêt se poursuit à un rythme soutenu pour les crédits à l’habitat à long terme à taux fixe (1,78 %, après 1,85 % en juin) et de façon encore plus marquée pour ceux à court terme et à taux variable (1,60 % en juillet, après 1,86 %).

- 12% des crédits immobiliers pour financer un Pinel ou autre investissement locatif

Par ailleurs, l’investissement en habitat locatif progresse dans le contexte de taux financiers très bas et des mesures d’encouragement fiscal : 12 % des crédits nouveaux à l’habitat ont pour motif un investissement locatif contre moins de 10 % il y a un an.

- Crédits à la consommation

Les crédits à la consommation restent dynamiques (+ 5,7 % en juillet, après + 5,9 % en juin). Les taux d’intérêt des crédits amortissables à la consommation ont baissé de près de 0,50 point depuis début 2016.