Banque : les fraudes à la carte bancaire ont baissé en 2021, le paiement sans contact, majoritairement utilisé, reste le plus sûr

644 millions d’euros pour 3,6 millions d’opérations frauduleuses en 6 mois

La Banque de France a publié les chiffres de la fraude aux transactions financières (autres qu’en espèces) sur le premier semestre 2021. Le montant global s’établit à 644 millions d’euros, un montant qui peut paraître énorme, mais qui ne l’est pas. En effet, il faut ramener ce montant au nombre total des transactions financières exécutées. Et justement, avec le déploiement des contrôles et des nouvelles normes de sécurité, le taux de fraude baisse, alors que le nombre de paiement en ligne a explosé ces dernières années. La paiement par carte bancaire est utilisé désormais dans 59% des transactions.
Carte bancaire, le moyen de paiement le plus sûr

La part des opérations frauduleuses sur l’ensemble des transactions par carte s’est établie à 0,061 % sur la période, contre 0,068 % en 2020. Autrement dit, pour 1.000 euros payés par carte, 61 centimes sont fraudés. La nouvelle est d’autant plus encourageante que les paiements par carte ont encore augmenté, pour atteindre 59 % de l’ensemble des transactions scripturales. La carte a perdu son statut de moyen de paiement le plus fraudé, le chèque ayant fait pire en 2020. Elle est même en train de prendre de bonnes habitudes. Au premier semestre 2021, elle a enregistré la première baisse de son taux de fraude, après trois ans de hausse continue.
Le taux de fraude en ligne à son plus bas historique à 0,149 %

Derrière cette baisse du taux de la fraude de la carte, il y a principalement l’entrée en vigueur des mesures d’authentification forte - qui remplace le SMS de confirmation du paiement. Cette réforme a permis de faire plonger la fraude sur les paiements à distance à 0,149 % contre 0,174 % en 2020, soit le plus bas niveau jamais atteint.
Les chèques, toujours les plus fraudés

Sans surprise, le chèque redevient le moyen de paiement le plus fraudé. Sur le premier semestre 2021, les chèques ont compté pour 44 % des montants fraudés, contre 34 % pour la carte. En 2020, le chèque représentait 41 % de la fraude. Cela s’explique par le montant relativement élevé de la fraude sur ce moyen de paiement, qui est en moyenne de 2.300 euros. « Le chèque est le seul moyen de paiement à enregistrer une hausse significative de son taux de fraude qui s’établit à 0,097 % (contre 0,088 % en 2020) », souligne l’observatoire. Cela s’explique principalement par la baisse du nombre de chèques en circulation, tandis que le montant de la fraude stagne. La raison en est simple : son usage devenant plus rare, commerçants et particuliers se montrent moins vigilants face à cette méthode de paiement. Ce qui fait les affaires des fraudeurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.