Retraite : les préconisations de l’Ifrap

Si le gouvernement ne prend pas de nouvelles dispositions, le déficit de l’ensemble des régimes des [a[retraites]a] sera de 22 milliards d’euros en 2020. Trois ans après les dernières réformes, l’Etat repart àla pêche aux bonnes idées afin d’éviter l’effondrement de notre système de retraite par répartition.

Le gouvernement recevra vendredi le rapport Moreau pour le guider dans ses choix, en attendant, l’Ifrap nous livre ses préconisations en matière de retraite.

2Retraite : besoin d’alignement des méthodes de calcul public / privé2

Le calcul du montant des retraites est calculé sur les 6 meilleurs mois de carrière pour le public et sur les 25 meilleures années pour le privé.

L’Ifrap évoque un alignement des calculs de retraite plus équitable et transparent afin d’éviter les dépenses inutiles. La méthode de calcul des retraites du public retenue consisterait àprendre en compte les salaires des 3 dernières années dès 2015 avec un accroissement de 2 années par an pour s’aligner au calcul du privé.

2Retraite : ménage au sein des régimes et des caisses de retraite2

La France compte àce jour 35 régimes de retraite et une centaine de caisses.
Un microcosme devenu trop complexe et peu adapté aux carrières modernes des travailleurs.

Dans ce contexte, l’Ifrap conseille un passage au régime général par point, avec une fusion des complémentaires en 2017.

2Retraite : intégration d’un système par capitalisation2

Notre système de répartition est en fin de cycle avec un recul perpétuel de l’âge qui devient absurde. La population vieillit et il est donc, pour certains, logique de travailler plus longtemps, prochainement jusqu’à70 ans...

Les politiques évoquent de meilleures conditions de vie, mais les conditions économiques sont-elles requises ? Si un travailleur de plus de 50 ans a le malheur de tomber au chômage, comment retrouvera-t-il un emploi jusqu’à70 ans ?

A fortiori, notre système de répartition arrive àses limites, l’Ifrap conseille donc la mise en place d’un système de retraite par capitalisation, àl’image du régime obligatoire prévu dans le cadre de la fonction publique, àtous les salariés. Ce système ne serait pas global, il ne concernerait que 5% des cotisations, qui seraient versées sur des fonds par capitalisation, en association avec le système par répartition.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.