Retraite : comment combler le déficit ?

2Retraite : 21,3 milliards de déficit en 20172

Comment financer le système des pensions ? C’est la réponse àlaquelle le gouvernement va devoir très vite répondre s’il veut boucler son budget 2013 dans la limite des 3 % de PIB du pacte de stabilité et de croissance.

Alors que tous les regards semblent tournés vers l’opération militaire française au Mali, les questions économiques ressurgissent suite àla publication du rapport de la cour des comptes sur l’état catastrophique de l’assurance chômage et de celui du conseil d’orientation des [a[retraites]a] (CoR) sur le financement du système des pensions

D’après les chiffres du COR, en 2017, les régimes des retraites accumuleront un déficit de 21,3 milliards d’euros sans modification du système. Pour y remédier, plusieurs solutions sont envisagées.

2Retraite : trois solutions, une seule issue ?2

La première serait d’augmenter les cotisations sociales. Mais que ce soit du côté des entreprises que le gouvernement cherche àrendre plus compétitives ou des salariés dont la stabilité du pouvoir d’achat est la première condition pour un retour de la croissance, la solution semble peu envisageable.

La deuxième possibilité serait de diminuer les pensions, mais il faudrait une baisse de 5 % pour équilibrer les comptes. Une coupe du pouvoir d’achat des retraités beaucoup trop importante dans le contexte actuel.

Finalement c’est donc la solution dont personne ne veut entendre qui risque d’être privilégiée par le gouvernement, àsavoir, l’allongement de la durée de cotisation pour obtenir une [a[retraite]a] àtaux plein. En 2015 elle sera de 41,5 annuités, le COR espère passer à41,75 en 2018 et une nouvelle augmentation de l’âge légal de départ àla retraite (il passe à62 ans en 2017).

Pour Michel Rocard, ancien Premier ministre, "Il y a le feu. (...) La seule solution est d’allonger la durée de cotisation, d’aller peut-être jusqu’à43 annuités."

"La France est le seul pays développé qui a fixé un âge de droit au départ àla retraite. La réforme Sarkozy a fait passer au forcing les 62 ans... C’est décoratif, cet âge n’est pas une limite physique, ni individuelle", explique le socialiste dans un entretien accordé au Journal du Dimanche.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.