Retraite : les Français se préoccupent du montant futur de leur rente !

Les Français restent inquiets sur le montant de leur [a[retraite]a] et s’en préoccupent de plus en plus tôt selon une étude du cabinet Deloitte.

2Retraite : l’âge moyen pour commencer àpréparer la retraite est de 45 ans2

Ainsi 46% des actifs interrogés se sont déclarés "tout àfait" inquiets et 28% "plutôt" inquiets sur le montant de leur future retraite, contre respectivement 45 et 36% en 2011.

Mais, en l’espace d’un an, la proportion d’actifs âgés de 25 à44 ans disant se préoccuper de leur retraite a bondi de 10 points de pourcentage, passant de 34 à44%.

Globalement l’âge auquel on se préoccupe de préparer sa retraite a gagné deux ans, passant de 47 à45 ans.

2Retraite : l’épargne retraite complémentaire privilégiée2

Pour une majorité de Français (58%), la retraite est avant tout une question financière.

Signe de la défiance vis-à-vis de l’avenir, 40% des actifs interrogés privilégient l’épargne financière individuelle pour préparer la retraite alors qu’ils ne sont que 14% àcompter sur les pensions qui leur seront versées par le régime général et les régimes complémentaires.

La proportion des actifs disant épargner pour financer leur retraite a augmenté de trois points : 61% contre 58% en 2011. Celle des 35-44 ans de 8 points à58%, celle des 25-34 ans de cinq points à48%.

55% des actifs épargnent plus de 5% de leur revenu, 32% de 6 à10% et 6% économisent jusqu’à25%.

81% des personnes interrogées épargnent sur des comptes sur livrets ([a[livret A]a], [a[LDD]a], etc.), 45% dans l’épargne logement et 44% choisissent l’[a[assurance vie]a]. (Guide complet de l’épargne retraite, PERP, PERCO, Madelin

2Retraite : manque d’information et de confiance2

Regrettant un déficit d’information sur ce qu’ils toucheront, 78% des sondés n’ont qu’une vague idée du niveau de leur future pension.

43% des Français (47% des 25-44 ans) n’ont confiance en aucun de leurs interlocuteurs en matière de retraite. La Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse) et les régimes complémentaires Agirc-Arrco ont vu leur "cote de confiance" baisser de 8 points, à25%. L’Etat ne recueille que 4% et les syndicats seulement 2%.

[(Méthodologie de l’étude : réalisée avec l’aide d’Harris Interactive, l’enquête porte cette année sur 4.000 personnes représentatives, âgées de 25 ans et plus (73% d’actifs et 27% de retraités).)]

epargne

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.