Retraite : 47% des Français se trompent sur l’âge possible pour leur départ en retraite !

La retraite à60 ans, c’est fini ! L’ouverture des droits àla retraite, incomplète ou complète, ne débute qu’àpartir de 62 ans ! Mais 47% des Français pensent encore pouvoir partir avant 62 ans... La déception n’en sera que plus grande.

2Un an après la réforme des retraites : les Français dans le flou : 2

Un an après la promulgation de la réforme des retraites, les Français n’ont encore qu’une idée très vague de l’âge auquel ils vont pouvoir partir, selon un sondage BVA/BPI Group publié mercredi par l’hebdomadaire l’Express.

Selon cette étude, 47% des salariés sondés pensent pouvoir liquider leur retraite avant 62 ans. Or la réforme a reculé de 60 à62 ans l’âge d’ouverture des droits et de 65 à67 ans, celui permettant d’obtenir une pension sans décote quelle que soit la durée de cotisation.

Seuls certains salariés ayant eu des carrières longues, exercé un métier pénible, ou encore travaillé dans des entreprises àrégimes spéciaux (SNCF, EDF ...) peuvent encore partir à60 ans voire moins avec une pension complète.

2Retraite : 14% des salariés pensent pouvoir partir avant 60 ans2

Selon ce même sondage, 14% des salariés interrogés pensent pouvoir partir avant 60 ans, la déception risque d’être rude !

Près d’un salarié sur deux (43%) estime n’avoir pas été bien informé par son entreprise sur sa situation vis-à-vis de la retraite.

"S’ils connaissent en général le régime des retraites, les salariés interrogés ne savent pas très bien ce qui s’applique àeux individuellement", a indiqué àl’AFP Pascale Portères, vice-présidente de BPI Group, une société spécialisée dans les relations humaines.

Ainsi, ils sont 19% àn’avoir aucune idée du montant approximatif de leur future retraite (10% chez les plus de 50 ans).

Prudents, les deux-tiers des salariés (66%) envisagent de mettre en place des solutions d’épargne ou de financement complémentaire pour leur retraite. Ils sont 82% chez les moins de 35 ans, 42% chez les plus de 50 ans.

Quelque 62% des salariés jugent leur travail "physiquement ou psychologiquement pénible" et 28% préfèrent partir plus tôt, quitte àne pas bénéficier du taux plein.

Le sondage a été réalisé du 26 septembre au 3 octobre par internet sur un échantillon représentatif de la population active (hors chômeurs) de 1.000 salariés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.