Patrimoine des Français : Hausse inattendue de 5% en 2010

2Patrimoine des Français : une embellie inattendue2

Dans une récente étude des "Cahiers de l ’épargne", il apparaît que le [a[patrimoine]a] des Français pourrait afficher une hausse de près de 5.0% en 2010. Et ce, malgré la période de rigueur entraînant inévitablement une baisse de la consommation des ménages, associée àune’"une baisse du taux d’épargne, de nouveaux investissements limités et des rendements des produits financiers faibles". .

Le [a[patrimoine]a] des Français avait enregistré un repli en 2008, pour finalement se stabiliser en 2009 (Patrimoine 2009, la conjoncture actuelle ne permettait pas de prévoir une reprise si rapide. En effet les Français ont vu leur pouvoir d’achat baisser, ont réduit leurs épargne pour conserver leur niveau de vie.
Cette hausse est sensiblement plus forte que prévue il y a encore quelques mois et s’explique par la reprise du [a[marché immobilier]a].

2Patrimoine : Une hausse de 5% boostée par l’immobilier !2

Les prix de l ’immobilier sont en hausse en particulier dans l’ancien et les taux de crédit immobiliers sont aux plus bas.
La hausse des prix des logements devrait atteindre 5.4% sur un an fin 2010. Les Français font confiance àla pierre, elle constitue les 2 tiers de leur patrimoine. Les placements en [a[SCPI]a] ont d’ailleurs enregistré une forte hausse au premier semestre 2010.

Le succès de l’[a[immobilier]a] auprès des Français, ne risque t-il pas de porter préjudice aux placements d’épargne déjàébranlés par la chasse aux niches fiscales et la baisse des taux de rendements ?

2Epargne : les Français n’oublient pas d’épargner !2

La fiscalité des produits financiers va être moins avantageuse et les taux de rendements restent faibles, pour autant, les Français ne boudent pas l’épargne. Les nouveaux placements financiers devraient d’ailleurs être àla hausse en 2010 par rapport àl ’année dernière, il est prévu 115 milliards de collecte nette contre 104 milliards en 2009.

Préoccupés par leur [a[retraite]a], les Français restent attachés àcertains placements qui leur sont chers.

En tête, le [a[livret A]a] dont le taux est remonté à1.75% au 1er Aout 2010 et qui échappe aux coups de rabot de l ’état. Il peine àconcurrencer l’[a[assurance vie]a] qui est un [a[placement]a] très apprécié des épargnants, mais le durcissement de son imposition par le gouvernement et des ses droits de succession devraient faire baisser sa collecte sur 2011.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.