Fonds euros dynamiques : 2014, une année noire

2Fonds euros dynamiques : accepter les aléas des marchés financiers pour aller chercher du rendement2

Pour chercher du rendement, pas de secret, il faut s’exposer àplus de risques. Les fonds euros dynamiques, comme les classiques, ne présentent aucun risque de perte de capital pour les épargnants. Ces premiers doivent donc se prémunir contre toute baisse trop forte de la bourse, afin de préserver le capital initial des épargnants. Quand les gains sur l’année permettent de supporter les aléas baissiers, pas de souci. Mais dès lors que la baisse des actifs exposés aux marchés financiers dépasse le seuil de sécurité, le gestionnaire est contraint de solder toute sa position pour préserver le capital.

Ce scénario de mise en sécurité des avoirs s’est déroulé en octobre dernier, alors que le CAC 40 chutait jour après jour. Sur la fin 2014, l’indice parisien s’est bien repris, avec une hausse soutenue, mais c’était déjàtrop tard, le portefeuille avait été vendu àpertes.

Bilan, les rendements des fonds euros dynamiques sur 2014 font pâle figure. La moyenne générale de tous les fonds euros publiée par la FFSA est de 2.50% pour 2014. Ce sont, une nouvelle fois, les fonds euros immobiliers qui amènent le plus de rendement pour 2014.

2Fonds euros : les fonds euros immobiliers font mieux que les autres, pour le moment...2

Pour 2014, selon les moyennes calculés sur les fonds référencés sur notre guide, ce sont les fonds euros immobiliers les plus performants (+3.64%), devant les fonds euros classiques (+2.79%) puis les fonds en euros dynamiques (+1.59%).

Sur un recul d’historique de trois années, les fonds euros immobiliers restent en tête, mais l’écart est faible, (+11.38%) contre (+9.76%) pour les fonds euros dynamiques. Les fonds euros classiques sont alors cette fois-ci en dernière position, avec un rendement moyen cumulé de (+9.00%).

Le conseil pour les épargnants : jouez comme toujours la carte de la prudence. Ne placez pas tout votre capital sur un seul type de fonds euros, le mieux est encore d’effectuer une répartition de 60% sur un fonds euros classique performant, 20% sur un fonds euros immobilier et 20% sur un fonds euros dynamique. En effet, les fonds euros dynamiques peuvent servir les meilleurs rendements en 2015, et les fonds euros immobiliers ne sont pas àl’abri d’une chute. Les secteurs d’investissement évoluent si vite ces dernières années...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.