Retraite : travailler plus longtemps ne rapporte pas autant à chacun (conseil des retraites)

2Retraite : travailler plus longtemps ne rapporte pas autant àchacun (conseil des retraites)2

En décembre, le COR remettra des projections sur l’équilibre financier du système de retraite prenant en compte les effets de la récente réforme de 2014 et la baisse de l’inflation. En juin, le Conseil ne disposait pas de suffisamment de visibilité pour se prononcer.

Mardi, le COR a étudié "les effets, différenciés entre catégories d’assurés,des modifications récentes" des conditions de départ àla retraite .

Concernant la redistribution prévue par le système, "les principaux bénéficiaires" sont ceux qui "atteignent la durée requise pour le taux pleinexactement àl’âge d’ouverture des droits". Les plus lésés sont les assurés àcarrière courte : il leur faut travailler plus longtemps pour valider le nombre suffisant de trimestres ou obtenir une retraite sans décote à67 ans, alors même qu’ils ont "en moyenne une espérance de vie plus courte".

Autre disparité : prolonger son activité professionnelle, notamment au-delàde 62 ans, soit l’âge minimal d’ouverture des droits àla retraite, ne fait pas gonfler dans les mêmes proportions le montant de la pension.

Pour les salariés du privé, leur retraite augmente en moyenne de 4,7% s’ils prolongent leur carrière d’un an au-delàde l’âge du taux plein, le gain est de 5,3 % en moyenne pour les fonctionnaires hors catégorie active (ces derniers peuvent bénéficier d’un départ anticipé).

Pour les salariés du privé (non cadres) qui ont une carrière incomplète et poursuivent au-delàde l’âge légal de 62 ans, la pension peut augmenter jusqu’à10%.

retraite

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.