Aviva confirme sa forte croissance en assurance-vie

2Aviva confirme sa bonne santé financière2

La solvabilité de l’assureur britannique est restée solide sur le semestre dans un environnement marqué par un faible rendement des obligations et les dépréciations d’actifs consécutifs au Brexit. Au 30 juin, le taux de couverture de la marge de Solvabilité 2 ressort à 174%, en baisse de 6 points par rapport à fin 2015, mais dans la fourchette haute de son estimation, entre 150 et 180%.

2Un bénéfice en hausse de 13%2

L’assureur a dégagé un bénéfice opérationnel de 1,33 Md£ au cours du premier semestre 2016, soit une progression de 13%. Un chiffre meilleur qu’attendu par les analystes financiers qui anticipaient un résultat d’1,31 Md£. Point sombre en revanche : le résultat net (après impôts et en norme IFRS) a été divisé par près de trois à 201 M£ entre le premier semestre 2015 et le premier semestre 2016. «  Nous avons délivré une croissance stable, robuste et prédictible malgré des conditions de marché difficiles », souligne Mark Wilson, directeur général d’Aviva.

Sur la période, les performances semestrielles d’Aviva ont été soutenues par les activités d’assurance vie. Le bénéfice opérationnel de ce segment a bondi de 20% à 1,226 Md£, sous l’effet de l’intégration de l’assureur vie Friends Life, racheté l’an dernier à hauteur de 5,6 Md£.

L’intégration s’est aussi faite plus rapidement que prévu : l’assureur a dégagé près de 201 M£ de synergies de coûts au 30 juin 2016 contre 225 M£ prévus en 2016. En Europe, l’activité vie a délivré un résultat opérationnel stable contre une croissance de 49% en Asie à 118 M£.