La Banque Postale mise sur le marché d’activités nouvelles et le développement multicanal en 2010

La Banque Postale communique son bilan 2009, plus que jamais, la banque indique que l’objectif principal 2010, c’est l’intérêt du client d’abord !

Publié le

2La Banque Postale : Une année difficile2

Pour son quatrième exercice, La Banque Postale a évolué dans un contexte difficile et incertain, marqué par l’ouverture de la distribution du [a[Livret ]a]A, la baisse des taux et la crise économique. Grâce aux actions menées par la Banque, épaulée par le réseau postal (dynamisme commercial, maîtrise des charges, gestion financière prudente), celle-ci signe en 2009 une année exceptionnelle, « la plus belle depuis sa création  », a indiqué Patrick Werner. Elle apporte ainsi une nouvelle preuve de sa solidité financière et de la pertinence de son modèle de développement.
 
2La Banque Postale : Résultats et activité en 20092

En 2009, le Produit Net Bancaire de La Banque Postale progresse de 204 millions d’euros et s’établit 5,019 milliards d’euros, en hausse de 4,2 % par rapport à2008.

La progression du PNB a concerné l’ensemble des activités de la Banque, qu’il s’agisse de la banque de détail, de l’assurance ou de la gestion d’actifs.
Cette croissance du PNB s’inscrit dans la tendance que connaît La Banque Postale depuis sa création, puisque, depuis 2006, le PNB de la Banque progresse en moyenne de + 4,3 % par an.

Ce vif développement, allié àune bonne maîtrise des charges permet àLa Banque Postale de dégager, en 2009, un Résultat brut d’exploitation de 676,2 millions d’euros, en hausse de 69 % par rapport à2008.
Le Résultat net annuel part du Groupe ressort à587,7 millions d’euros, en hausse de 94,2 % et le Coefficient d’exploitation s’établit à86,6 %, soit une amélioration de 5,2 points. Le ratio Tier One s’élève, quant àlui, à11,3 %.

Ces résultats s’expliquent par la poursuite d’un réel dynamisme commercial de La Banque Postale en 2009.

Le nombre de clients actifs de La Banque Postale a fortement progressé pour atteindre 9,9 millions (+ 3,9 %). La progression est encore plus forte pour les clients patrimoniaux qui dépassent, àfin 2009, les 880 000 (+ 21,7 %).

Source la Banque Postale

banqueBanque MAGexercice 2009La Banque Postale

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?